Tic, tac, toc

C’est la tactique de la pendule
pour égrener le temps qui passe
et conserver celui qui reste

malgré ses trois vieilles mains tout abimées
elle continue à travailler

elle répète sans jamais se lasser :

« chaque jour, il faut continuer d’avancer »

elle est comme un vieux chat à la retraite
dont le vieux cœur malgré son âge
ne peut cesser de ronronner

et face à feu sa grande amie la cheminée
elle a un air de vieille métaphore cendrée






(Photo : fireplace de lorenzomicheli)


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :