La mission

Bravo, petit !

cet air hilare et satisfait
pour un bout d’œuvre inachevée :

un gros soleil en haillons rouges de rayons
sourire banane au rouge à lèvres

je vois que tu prends déjà ta vie en main
tu l’écris en rayons de couleurs
tu la rayes de mots bleus
tu rayonnes de joie
tes rires en résonnent

mais sache que sur ce chemin
tu n’auras que tes mots nuageux
serrant de rage une plume en haleine

si tu te suis sur ce chemin
tu seras pointé du doigt
par tous ceux
qui n’ont pas d’encre sur les mains
et par les autres
qui ont largué leurs rêves en route

ta carrière est toute tracée
aux crayons de soleil
c’est une carrière de poisson rouge
de pêcheur de mots de mer

ton cadre à toi, ta branche
c’est l’infini de l’océan à perte d’horizon

l’horizon perdu

rejeté en mer par les pêcheurs de mots déchus
les mots poissons
tous les déçus

ton devoir, ta mission si tu l’acceptes
c’est l’impossible

c’est de le peindre pour eux
suspendu en acrobate
sur le fil des couleurs

mais attention, petit

sur ces chemins d’infortune
ils sont déjà nombreux
les clochards habillés de gâché
à mâcher des regrets de papier

en fait

si tu refuses de grandir
si tu t’enfuis sur cette route
tu n’en reviendras pas
tu seras étonné

et tant qu’à faire

puisses-tu n’en jamais revenir
et puiser la force de cultiver la grâce
pour semer quelques nuages en route
quitte à les perdre de ta poche

et tu sais quoi ?

à force d’être étonné
tu n’en finiras plus
d’être formé d’étonnements





(Image : un soleil souriant sur Paintingvalley)


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :