Outrage à Don Juan

Pour outrage sur la voie publique
à un représentant de l’ordre du désir

vous êtes tenue d’accepter sous huitaine
d’huîtres et de roses en bouquet
un rendez-vous galant

où vous me présenterez
et c’est bien la moindre des choses
vos plus plates, j’insiste !
préférées bouteilles d’eaux calmes
sur ces cartes de vins hors de prix

n’ayez crainte d’être assommée
de paroles plates ou creuses
je veillerai à faire le délice de vos oreilles
en les comblant de boucles d’or et de diamant
sorties tout droit de l’écrin d’un poème d’Orient

dites-moi simplement
le jour et l’heure
de ce duel de cœurs battants
de la pointe des mots doux

en soirée de préférence
que nous puissions plus avant
deviser jusque tard dans la nuit






(Photo : Naomiki Sato – various roses de Daniele Adami)


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :