Tour de passe-passe

J’y mal y pense :


un passe-partout

même salutaire, même sanitaire

se pourrait-il dissimuler

un projet rapetou

dans son sac à malices ?


sac rempli à craquer


des plus mauvais tours :


des tours de magie, des tours de vis

des tours de force, une tour de contrôle

et des tours de vices, chacun à son tour



jusqu’au dernier tour
:


le contrôle de tous

contrôle absolu






Ça y est, c’est fait !

ils m’ont eu, c’est fini
on m’a injecté la deuxième dose

je suis cuit, je suis foutu
je ne suis plus que l’ombre de moi-même
parmi d’autres ombres, ombres d’elles-mêmes

ils ne m’ont même pas attaché
c’est moi qui suis venu de mon plein gré

je n’ai pas trop eu le choix, il faut bien manger

je travaille dans un centre inhospitalier
ils tuent des gens tous les jours
et ils s’en lavent les mains

ils font tourner la machine
c’est du business désinfecté

le pharmacien, l’enfoiré, il a mis la dose !

je lui parlai chiffon, 5G
il n’a pas du tout aimé
il m’a fait deux piqures pour le prix d’une

je ne lui ai même pas cassé la gueule
je suis juste parti en volant deux boîtes de Doliprane

ce matin

en rasant la glace de bonne heure
j’ai préféré fermer les yeux
pour éviter de me couper

ça n’a pas raté…

j’ai juste ouvert un œil
pour stopper l’hémorragie
et j’ai vu un type qui souriait jaune

un traître, un félon
un renégat de ses premières convictions

même si du coup
je me suis sauvé la vie, en fait
avec ce vaccin !

j’aurais eu un chat noir à portée de main
je lui aurais demander de me labourer le visage

du temps de feu ma dignité
j’étais sûr de faire partie un jour
d’une Résistance active et citoyenne

mais non

dès la première injonction de l’État :
je cours, je cours vers ma première injection !

deuxième injonction :
pareille ! je cours, je cours !

un vrai béni-oui-oui

au moins, suis-je en règle maintenant

cela dit

à tous ceux qui voudrait me jeter
une bassine d’opprobre sur la tête

qu’ils balayent d’abord le cri
des corneilles devant leur porte






(Photo : keys de ke dickinson)


3 commentaires sur “Tour de passe-passe

Ajouter un commentaire

  1. Le texte en lui même est très drôle… à sa manière ironique.
    Puis il me rappelle votre premier commentaire
    Et je vous ai dit que j’y reviendrais. J’y reviens maintenant…

    Ensuite… je ne me mêlent pas trop de politique
    Ni de toute ces autres théories.
    C’est une affaire de génération… X pour préciser.
    Personne du temps de la vague précédente n’as
    Chercher à savoir mon opinion.

    Puis la génération suivante avait aussi à grandir un peu…
    Je ne suis pas venue juger le monde comme le dit Cohen.

    Ceci dit, j’en ai bien une d’opinion et elle aussi baigne dans les fantaisies de mes lectures.
    Je n’en dirai que ceci: S’il me fallait choisir entre 1984 et le meilleur des mondes…

    Je choisirais Huxley… peut-être l’île… si je finit par lire ce livre.

    Merci beaucoup, je le redis, votre plume a de l’aplomb. Au plaisir.

    Ah et je ne vous ai pas demander votre nom… Leo, pour Leonard ou Leopold?
    Passez une belle journée surtout
    Miriam

    Aimé par 1 personne

Répondre à S. Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :